Connectez-vous S'inscrire
Comité Départemental de Gymnastique du Val d'Oise (95)
--Site en construction----Site en construction----Site en construction----Site en construction
Dossier Médical

LA TAILLE DES GYMNASTES


SOURCE : Nantes - Médecine Physique et Réadaptation - www.Nantes-MPR.com

Taille des gymnastes

 
La gym empêche-t-elle de grandir ?
 
Cette page est issue d'une présentation faite au congrès de la Société Française de Traumatologie du Sport, Rennes, 2002
 
«Si t’es petit, c’est la faute à la gym !». Cette réflexion, maintes fois entendue, nous a incités à faire le point sur la taille des gymnastes. 
 
Pour cela, nous avons d’une part étudié une population de gyms et d’autre part effectué une revue de la littérature sur ce sujet.
 
Les résultats de cette étude personnelle qui a porté sur 150 gyms en gymnastique artistique masculine (GAM) et féminine (GAF) ainsi qu’en gymnastique rythmique (GR) montrent une taille des GAM et GAF plus petite que la moyenne (respectivement –0,5 et –0,7 Déviation Standard (DS), la taille normale étant considérée comme normale entre + 2 DS et -2 DS). Les GR sont par contre plus grandes que la moyenne (+ 0,3 DS). L’étude de la littérature retrouve des chiffres semblables pour les 3 catégories de gymnastes.
 
Les différentes causes de ces résultats ont été analysées à partir de littérature mondiale sur ce sujet : facteurs génétiques, effet de l’entraînement, sélection naturelle.
 
Pour les facteurs génétiques, on retrouve pour la GAM et la GAF, la petite taille des parents (père et/ou mère), la petite taille du gymnaste dans la prime enfance (2-4 ans). Pour la GR, le phénomène est inverse.
 
L’effet de l’entraînement sur la croissance se fait ressentir sur le déclenchement de la puberté qui est retardé par la pratique intensive par rapport aux autres adolescents. Cet effet est proportionnel au volume d’entraînement hebdomadaire (surtout au-delà de 15 heures par semaine), à l’ancienneté de la pratique intensive mais ne dépend pas de l’âge de début de la gymnastique. Cet effet est identique pour tous les gymnastes (GAM, GAF, GR). 
 
L’effet de l'entraînement sur la taille définitive n’est pas encore clairement connu. Peu d’études, souvent contradictoires, ont été publiées sur ce sujet. Cependant, la plupart des études mettent en avant le facteur génétique ainsi que le facteur sélection naturelle et ont tendance à rejeter l’hypothèse d’un effet nocif de l’entraînement intensif sur la taille définitive. En effet, la GAM et la GAF favorisent les petits gabarits, plus aptes à effectuer les acrobaties ; la GR nécessite des morphologies plus longilignes.
 
Schématiquement, on pourrait dire que la gym en GAF et GAM sélectionne dès le début de la pratique des individus plus petits que la moyenne, puis favorise au cours de la pratique les petits gabarits. Cette sélection naturelle est encore aggravée par l’entraînement intensif qui, en retardant la puberté, maintient plus longtemps cette petite taille alors que les autres enfants font leur poussée de croissance  à cette période. Cependant, les gym finissent par grandir et atteindre leur taille définitive conformément à leur programme génétique, c’est à dire légèrement en dessous de la taille moyenne. Pour les GR, le raisonnement est le même mais la sélection favorise les individus au capital-taille légèrement supérieur à la moyenne.
 
Il est donc aussi ridicule de dire que la gym rend petit que le basket fait grandir.

 


Mardi 15 Mars 2011
CD gym 95
Lu 1301 fois

Notez

Actualités diverses | Clubs du Val d'Oise (95) | Historique du Comité Départemental | Composition du Comité Départemental | Dossier Médical | Formations | Compétitions | EMPLOI